Mon parcOurs

Mon CV

2019

Infographiste -Maquettiste

Octobre - Novembre 2019 : Infographiste - Maquettiste
Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat

C

2019

Infographiste -Maquettiste

Décembre 2019

Titre Professionnel d'Infographiste - Metteur en page

(Bac Technique)  - AFPA Alençon

Conception et réalisation de logo et charte graphique,

Mise en page d'un bulletin municipal, d'ouvrages littéraires,  d'articles pour magazines, de flyers et plaquettes.

Réalisation d'affiches, de campagnes de communication visuelle.

Réalisation de sites WEB et de publications WEB /Réseaux sociaux

2019

Infographiste -Maquettiste

Septembre - Octobre 2019 : Infographiste -Maquettiste
Apostrophe & Cie 

Agence de communication à Lisieux
Conception et réalisation de supports de communication

- imprimés : flyer, marque page, Kits Média

- web :  Visuels réseaux sociaux

2018-2019

Réceptionniste
en hôtellerie

Juillet 2018 - Avril 2019 : Réceptionniste
Hôtel Ariès

 à Argentan

2012-2017

Gérante d'Hôtels

Juillet 2012 - Septembre 2017 : Gérante Mandataire d’Hôtels

Hôtels Quick Palace à Mondeville et St Brieuc
Création d’une société pour la gestion et l’exploitation d’Hôtels
 en Normandie et en Bretagne

2005-2012

Assistante de Direction d'hôtel

Décembre 2005 - Juin 2012 : Assistante de Direction d’Hôtel 
Hôtel Quick Palace - Noyelles Godault

2001

Réceptionniste
en hôtellerie

2001

Titre Professionnel de l’Industrie Hôtelière
UNIFHORT St Omer

2001-2004

Hôtesse -
Serveuse

 Juin 2001 - Avril 2004 : Hôtesse - Serveuse
Buffalo Grill - Arras

à PROPOS

Petite et surtout adolescente, j'étais "l'artiste de la famille" . Ce que je préférais dessiner? Les portraits !

Mais dessiner c'était quand j'avais envie. Ça va, ça vient.... fallait que ça me prenne.

Le sympathique prof de Maths de 3ème, qui avait la double casquette de prof principal, a bien essayé de me dissuader de poursuivre un cursus artistique... bah oui, dessiner ce n'est pas un métier !

Ils sont tellement rationnels ces profs de maths! Perso, j'ai toujours été nulle avec les chiffres... chacun son truc ! Obstinée, me voici donc en 1ère L avec spécialité en Arts Plastiques. Je découvre l'Histoire de l'Art. Ça me plait.

On dessine peu mais on s'ouvre à l'Art sous toutes ses formes. Je découvre Duchamp et ses drôles de compositions.

Je décide de poursuivre dans cette voie. De toute façon, qu'est-ce que je pourrai faire d'autre? Je n'ai pas vraiment de plan de carrière ou un métier bien précis en tête. Tiens, et pourquoi pas faire des dessins animés? Cela tombe bien, à Roubaix, l'École Supérieure des Arts Appliqués et du Textile vient de créer un tout nouveau BTS Cinéma d'Animation. Mais pour entrer à l'Esaat, il faut montrer de quoi on est capable. Les places sont limitées et l'école sélectionne.

D'abord sur dossier scolaire et ensuite il faut passer un concours d'entrée. Youpiiiii, je réussi les deux. Quoi que ma joie est de courte durée. Une fois l'école intégrée, je ne m'y sens pas du tout à ma place. Les cours sont rébarbatifs et je n'ai pas vraiment les moyens financiers de suivre ces études élitistes. Et comme je l'ai dit, dessiner, moi, c'est quand j'ai envie! 5h00 à dessiner des boîtes sous tous les angles, ça me gonfle! Me suis peut-être trompée finalement...

J'arrête tout. Il faut donc travailler. Issue d'une famille de commerçants cafetiers, c'est facile de trouver vers quoi me tourner. J'ai toujours baigné là-dedans. Bars, discothèques, je sais à quelles portes frapper et la plupart du temps, je n'ai même pas besoin de postuler, on vient me chercher. Et puis à 18 ans, c'est amusant et on gagne pas mal d'argent surtout quand on accepte de travailler de jour comme de nuit. Parfois les 2. Les années passent, je réfléchis.

Je ne suis pas satisfaite. Je peux faire mieux.

Je trouve une formation en hôtellerie. Quitte à travailler dans cette voie, autant être bien formée et diplômée. Je découvre un métier qui me plaît, je termine cette formation 1ère de ma session. Le Directeur de l'organisme de formation dit que j'ai l'étoffe d'une Directrice d'Hôtel. Il n'avait pas tord. De Réceptionniste, je passe vite Assistante de Direction. 7 ans après ma formation, je deviens gérante de mon propre hôtel. J'aime vraiment ce que je fais. Mais cela use beaucoup, énormément. Au fil des années, la passion s'étiole à cause de la fatigue, des clients de + en + exigeants. Il faut que je change de voie. Encore. Mais pour faire quoi?

J'ai 38 ans. Je ne suis pas encore trop vieille mais je ne suis plus très jeune non plus. C'est maintenant ou jamais. Démissionner pour me lancer dans une nouvelle aventure ne me fait pas peur. Enfin si, un peu. Je ne peux plus tout arrêter sur un coup de tête comme il y a 20 ans. Il me faut trouver cette voie. Cette voie que je n'ai jamais vraiment trouvée finalement. Je cherche. Je sais ce que je NE VEUX PAS faire, mais je ne sais pas ce que JE VEUX faire, comme toujours.

Qu'est-ce que j'aime ? Ma fibre artistique est toujours là. Je ne dessine plus, certes, mais je crée des visuels pour moi, pour des amis.

Il paraît que je suis douée. C'est vrai que, bien que je n'ai aucune connaissance technique, j'arrive à des résultats plutôt sympas.

J'aimerai bien apprendre à utiliser ces fameux logiciels dont tout le monde parle.... Photoshop, Illustrator.... Peut-être chercher dans cette direction. Je découvre qu'il existe 2 formations qualifiantes en infographie en France et que l'une d'elle est à une heure de chez moi. La prochaine session démarre dans moins de 2 mois ! Je me renseigne et je découvre qu’il ne suffit pas de s'inscrire. ET cela commence mal, je ne rentre pas trop dans les clous de l'administration. C'est une formation Pôle Emploi... je ne suis pas au chômage, j'ai un job. Et puis, il faut passer des tests. De logique, de graphisme. Répondre à des questions de culture artistique et d'ordre informatique. Présenter un book! Quel book?

Je vous ai déjà dit que j'étais obstinée? Le 15 Avril 2019, je démarre la formation d'Infographiste - Metteur en page à l'Afpa d'Alençon.

Je découvre les logiciels, apprends à les utiliser. Notre formateur est un très bon prof et surtout un excellent graphiste. Il nous mets sous pression, nous donne plusieurs projets à développer en même temps.

J'ai quand même un doute... en 7 mois peut-on vraiment acquérir les connaissances nécessaires pour être un bon professionnel?

Cela me parait court même si nous apprenons beaucoup de choses et vite.

L'immersion en entreprise lors des stages me fait réaliser que oui.

Je ne rencontre aucune difficulté... visuels web, brochures, mise-en-page, photomontages... je peux réaliser tout ce que l'on me demande et d'après les retours que j'ai de mes référents de stage, je travaille même très bien et rapidement. Mes doutes s'envolent.

Je suis enfin sûre de mes compétences et d'avoir trouvé le métier qui me correspond.